Agastache foeniculum

Publié le par elfe

A la fois discrète lorsqu'elle démarre au printemps, puis remarquable par ses beaux épis bleus, cette vivace de taille moyenne (60 cm) mérite bien sa place au jardin.

Bien rustique, elle disparaît totalement en hiver et pour la retrouver au printemps, il faut veiller à ne pas la confondre avec de l'ortie ou du lamier (feuilles très semblables) et surveiller les limaces qui ont tendance à manger les premières feuilles. mais bizarrement, un pied minuscule au printemps peut déjà former une belle touffe bien fleurie en été.

Originaire d'Amérique du Nord, (les Amérindiens l'appellent "menthe de l'oiseau-mouche"), l'agastache fenouil est à la fois décorative, parfumée, condimentaire et mellifère.

En cuisine on utilisera les feuilles fraîches ou sèches de l'agastache pour parfumer des salades, des crudités, dans les sauces pour le poisson. Ses fleurs peuvent servir à décorer les plats.

Les fleurs sèches peuvent aussi agrémenter un pot pourri.

En phytothérapie, l'agastache peut être utilisée en tisane pour soigner:

- les troubles digestifs et intestinaux, en cas de vomissements, nausées ou après un repas trop arrosé ou trop lourd entraînant des remontées acides.

- en cas de rhume ou grippe, elle fait baisser la fièvre (fébrifuge).

Agastache foeniculum

Publié dans vivaces

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article